SECTION BMX

Présentation de la section

Le BMX, qu'est-ce que c'est ?

Le BMX (Bicycle motocross) est un sport cycliste physique, technique et très spectaculaire. Il se regroupe en deux catégories de disciplines. Dans la catégorie race, les rideurs font la course, et dans la catégorie freestyle, les rideurs font des figures (ou des tricks).

Dans le BMX race ou le bicross, il s’agit, pour les concurrents, qui sont 8 au départ, de parcourir une piste développant entre 340 m et 400 m (à l’aide d’un vélo de bicross). Cette piste a la particularité d’être parsemée d’obstacles qui, soit se sautent, soit s’enroulent par cabrage du vélo sur la roue arrière. C’est un sport acrobatique et spectaculaire demandant des qualités physiques telles que la vélocité, la puissance, l’explosivité et l’endurance.

Les pratiquants de ce sport sont des pilotes (on dit aussi parfois bicrosseurriderbmxeur ou bmxer). Ce sport dit « extrême » est devenu discipline olympique pour les Jeux olympiques de Pékin en 2008.

Tenue et matériel

Les tailles des vélos

Le casque

En BMX Race le casque est forcément intégral, c’est OBLIGATOIRE !

Il faut choisir si possible un casque adapté au BMX, avec des aérations (ce que n’ont pas forcément tous les casques de motocross). Le must est bien sûr qu’il soit léger et beau mais le prix s’en ressent très vite…

Pour la taille, rien de très compliqué, il faut en général mesurer ton tour de tête en cm au-dessus des oreilles et choisir la taille correspondante chez ton fabricant préféré. Ensuite essaie-le et bouge la tête dans tous les sens, il faut que le casque reste en place correctement sans trop bouger et sans trop te serrer.
En bonus, tu peux toujours ajouter une paire de lunettes type “motocross”, utile en cas de temps pluvieux.

IMPORTANT : un casque sur une tête est un casque ATTACHE, non attaché par la jugulaire il ne sert à rien !

Le pull

Le pull (ou Jersey) est forcément à manches longues en BMX (obligatoire). Les choix de la matière, marque et couleurs sont bien sûr libres mais le plus souvent ces vêtements sont issus du motocross.


Pour la taille il faut juste penser à deux choses:
Il faut que tu puisses bouger avec, ne le prends donc pas trop serré (pas de pulls moulants en BMX comme on voit en route) ;
N’oublie pas de le prendre plus grand si tu comptes mettre des protections en dessous (dorsale, coudières etc…).

Le pantalon

Comme pour le pull, le pantalon est également long.
Pas de short en Race, c’est INTERDIT !

Pour le reste les conseils de choix sont les mêmes que pour le pull ci-dessus, penses que tu vas devoir pédaler avec et qu’il faut de la place pour mettre des genouillères (si tu en mets).
Trop grand par contre, le pantalon risque de se prendre dans la chaîne (tu verras, ça roule moins bien d’un coup).

Les gants

Parce que nos mains sont importantes et que nous devons les protéger, les gants sont également obligatoirement à doigts longs en BMX.

Pour la taille, pas de recommandations particulières mais pense simplement que tu vas serrer un guidon avec. Lors du choix en magasin essaie en serrant un guidon et vérifie qu’ils ne soient pas trop courts.
Pour le reste, il y a l’embarras du choix avec ou sans protections supplémentaires (il existe même des modèles avec des protections supplémentaires en carbone pour les phalanges).

La dorsale

Plus connues sous le nom de “Dainese” (le nom de la marque…) on arrive ici dans les objets “non obligatoires” mais fortement conseillés !

Une protection de ce type protège les coudes et avant-bras, le torse et les épaules ainsi que le dos. Si tu es plus “minimaliste” tu peux ne mettre qu’un des composants cités ci-dessus.

Pour le choix de la taille, rien de bien compliqué mais il faut quand même que cela soit suffisamment près du corps afin que les protections ne bougent pas quand tu en auras besoin.

Les genouillères

Les genouillères font partie des protections facultatives mais fortement recommandées. Pour le BMX, les genouillères sont de préférences avec protèges-tibias intégrés (comme sur la photo à droite).
Eh bien oui, un coup de pédale à picots sur les tibias ça arrive et ça fait super mal sans ce genre de protections !

Pour la taille, rien à dire de spécial hormis qu’il faut la choisir de façon à ce que la protection ne bouge pas en cas de besoin (pour les petits il est toujours possible de raccourcir les sangles en faisant un peu de couture).

Les Chaussures

Ici pas 36 choix ! Si tu utilises des pédales plates (voir la partie pour les conseils sur le vélo) tu devras utiliser des chaussures avec semelles plates aussi. Si tu veux que les picots des pédales accrochent sur la semelle pas le choix ! Il va aussi de soi que l’idéal sont des chaussures “basses” pour permettre de pédaler librement.

Si tu utilises des pédales à “clips” le profil des semelles a moins d’importance et sera en fonction des modèles de chaussures choisis.

IMPORTANT : attache bien tes lacets !
Fait plusieurs nœuds, en particulier du côté du pédalier (droit). On a aussi vu des courses se perdre à cause de lacets pris dans la chaîne (voir des gamelles aussi).